Le sentier de découverte de Lucey, dans l’Avant-Pays

Cet article est paru en premier sur https://www.la-vie-nouvelle.fr/

Cette balade simple ne boucle, est parfaite pour les amoureux du patrimoine et de la nature. Les nombreuses explications sur la vie et les coutumes d’antan devraient ravir les passionnés d’histoire.

Depuis le parking de la place centrale du village éponyme, la boucle de Lucey débute en suivant le balisage jaune sur fond vert, en direction du Rhône. Le sentier se parcourt à plat pendant un long moment.

Ancienne tuilerie.

Au niveau du Curtillet, il longe une ancienne tuilerie délabrée. Les explications fournies, comme celles qui suivent sur les divers panneaux le long du chemin, sont très complètes et instructives sur la vie d’autrefois dans ce secteur. C’est ainsi que l’on apprend que sur ce site étaient fabriquées des tuiles rondes et plates, des cornières de faîtage, ainsi que des briques pleines et creuses. Le promeneur emprunte ensuite l’ancien chemin de halage, le long du Rhône, avec ses lônes, ces bras qui divisent le fleuve. Il faut imaginer l’intense activité d’antan sur le Rhône, où s’acheminaient des produits de toutes sortes, notamment vers Lyon. Plus loin, le chemin revient vers le village, pour rejoindre l’église avec son clocher à bulbe. Direction ensuite le château privé de Boigne, une belle propriété de viticulteurs.

Cascade du château.

La cascade du château est visible depuis l’entrée, mais on l’aperçoit également en montant par le sentier qui remonte le cours du ruisseau pétrifiant du Biez blanc. Là aussi, des efforts d’imagination sont nécessaires pour constater l’intense activité passée des nombreux moulins, dont il ne reste que quelques vestiges, et notamment les roues. Au-dessus du gué du Biez blanc, il faut monter sur la droite jusqu’au panneau indiquant La Torna (310 m). Il s’agit de suivre, à gauche, le sentier de découverte de Lucey, qui mène aux Puthods et à Crémon, en suivant le GR9 – GR65 qui correspond au sentier de pèlerinage vers Saint- Jacques-de-Compostelle. À Crémon, on peut quitter le GR9-GR65, pour suivre la direction du barrage de Crémon, à 5 minutes environ. Là, vous prenez la direction de Vraisin, à 1 h 15. Le parcours pénètre dans la forêt, pour suivre une longue pente de déclivité faible.

Le marais des Puits d’enfer.

Il ne faut pas manquer de se rendre, en un court aller-retour (10 minutes environ), au lieu-dit La Tour, pour rejoindre le marais des Puits d’enfer. Une borne pédagogique indique que le marais recueille les sources du Biez blanc. Le Conservatoire du Patrimoine naturel de la Savoie et le groupement agricole du Val de Crêne lui redonnent vie grâce à un travail important. Après cet aller-retour, il est également possible de rejoindre Vraisin par le chemin des Sarrasins, depuis les Golets. Le large sentier grimpe doucement dans la forêt et mène au panneau Le Plat (458 m). On quitte alors le chemin pour prendre un sentier sur la droite au panneau Les Échelettes (460 m), point culminant de la balade.

Caves-celliers.

Le promeneur se retrouve alors à découvert, sur un chemin un peu escarpé. Il est conseillé de s’arrêter pour admirer la vue sur le village et sur le Rhône, splendide. On parvient aisément à Vraisin, un hameau viticole typique de caves-celliers, au milieu du vignoble. On accède à nouveau au GR9-GR65 qui vient de Chanaz, et permet de redescendre à Lucey. Au niveau du château, regardez dans la cour : la cascade tufière y développe des espèces végétales sur les rochers, où l’eau rebondit paisiblement. 

L’article Le sentier de découverte de Lucey, dans l’Avant-Pays est apparu en premier sur La Vie Nouvelle.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*